Ibanez Christian



Installation MW - 1997 - plâtre et encre


C'est d'abord par le dessin que s'élabore la sculpture à venir. Ensuite les doigts chargés d'encre travaillent la forme, le corps est à l'œuvre. Vient le plâtre et les doigts finissent par céder au matériau qui durcissant, fixe ces "empreintes du temps". Parachevées par la découpe, elles sont le lieu et le temps du faire. Assemblées, érigées, pesantes et aériennes, elles forment sculpture, investissent le lieu, le vident autant qu'elles nous relient à lui, proposent le contournement, suggèrent le passage. Un passage initiatique vers l'autre, dont l'œuvre est le lieu et la frontière.


A particip l'exposition :
Le corps à l'oeuvre.